Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

LES 10 OBJECTIONS LES PLUS COURANTES EN MARKETING DE RESEAU

En markéting relationnel, quand vous proposez votre opportunité, vous avez affaire à d’innombrables objections, c’est inévitable malheureusement. C’est le jeu…

Avant toutes choses, sachez qu’il y a deux raisons différentes qui causent ces objections:

  • Soit la personne est intéressée mais souhaite avoir UN MAXIMUM D’INFORMATIONS avant de prendre une décision, ce qui est normal.
  • Soit ce que vous lui proposez ne l’intéresse pas et ses objections ne sont que des EXCUSES pour ne pas y adhérer.

Il faut savoir faire la distinction entre les deux pour éviter de perdre votre temps et votre énergie.

Le mieux est d’apprendre à gérer ces objections pour essayer de faire tourner le résultat en votre faveur.

Un prospect averti en vaut deux.

Voici comment retourner des situations délicates.

OBJECTION N°1: C’EST UNE ARNAQUE, C’EST PYRAMIDAL

Pyramide
Pyramide

En général, l’objection première est:

“C’est pyramidal, le markéting de réseau, c’est une arnaque.”

Prenez donc le temps d’expliquer la différence entre les deux.

Vous pouvez l’apprendre dans cet article: Pourquoi le MLM n’est pas un système pyramidal?

Si votre prospect reste campé sur sa position, n’insistez pas.

Les gens qui ne voient pas la nuance entre le markéting de réseau et un système pyramidal ne démarreront jamais.

OBJECTION N°2: JE N’AI PAS LE TEMPS

Cette objection est très courante et elle n’est pas simple à gérer.

Tout le monde court après le temps, personne n’en a jamais assez.

Dans ce cas là, ne jamais dire: “Du temps on en trouve, si on veut.”

Ayez plutôt de la compassion pour cette personne:

“Je comprends, c’est pas facile, les journées passent si vite, on a du mal à imaginer comment se dégager du temps pour une activité complémentaire.

Quand je me suis lancé, c’était mon cas aussi…”

Vous pourrez alors raconter votre histoire, comment vous avez fait et comment vous l’avez vécu.

Il n’y a rien de tel car les gens s’identifieront à vous et seront alors plus ouverts.

Il faudra quand même signaler la réalité, qu’il est indispensable de se libérer du temps et de faire quelques sacrifices pour son business et ainsi toucher des revenus.

Au final, au début, 2 heures par semaines suffisent.

OBJECTION N°3: JE N’AI PAS ASSEZ D’ARGENT POUR INVESTIR

Pas d'argent
Pas d’argent

C’est la même chose que pour le manque de temps, montrez-vous compréhensif:

“Je comprends, moi aussi je n’avais pas beaucoup d’argent mais aujourd’hui je suis bien content d’avoir investi dans cette activité.”

Votre prospect doit comprendre qu’il n’existe aucune autre industrie qui lui permet de monter sa propre entreprise avec si peu de fond.

Avec en plus le privilège de pouvoir travailler quand et où il veux. Et avec les avantages de n’avoir ni local, ni stock et pas de prise de risques…

OBJECTION N°4: ET TOI, TU GAGNES COMBIEN?

Attention, beaucoup de gens estimerons leurs chances de réussite en fonction de la réponse à cette question.

Elle doit vous interpeller parce que cette objection prouve que votre prospect n’a pas bien compris ce qu’est le markéting relationnel.

La réussite en MLM est propre à chacun, selon l’engagement que la personne porte à son activité.

Votre prospect pourra évidemment gagner plus que vous.

Il faut qu’il sache que vous allez l’aider dans son entreprise mais qu’il ne doit pas se fier à ce que vous gagnez.

L’important n’est pas ce que vous gagnez mais combien il souhaite gagner.

OBJECTION N°5: JE NE CONNAIS PAS BEAUCOUP DE MONDE

Votre prospect commencera logiquement par prospecter son marché chaud, c’est à dire les personnes qu’il connait.

Mais en général, ce n’est pas elles qui vont le rejoindre, en tout cas pas au début.

Et ce qu’il faut savoir c’est que le but est de trouver un petit nombre de personnes, mais des personnes motivées.

Donc pas besoin de connaitre la terre entière pour faire du markéting de réseau.

Après c’est l’effet boule de neige: quelqu’un qui connait quelqu’un qui connait quelqu’un… c’est sans fin.

C’est le pouvoir du réseau

OBJECTION N°6: J’AI DÉJÀ EU UNE EXPÉRIENCE EN MARKÉTING RELATIONNEL MAIS ÇA N’A PAS FONCTIONNÉ

Dans ce cas là, intéressez vous à son expérience et à l’entreprise en question.

Demandez lui si son parrain lui avait montré comment faire et si sa société lui avait mis tout les outils à disposition pour se former.

Expliquez-lui ensuite que vous et votre équipe avez mis en place un système efficace pour l’aider à obtenir des résultats.

Mettez le en confiance pour qu’il sache qu’il ne sera pas seule dans cette aventure.

OBJECTION N°7: JE NE SAIS PAS VENDRE

Ça tombe bien, le markéting de réseau, ce n’est pas de la vente.

Soit dit en passant, les vendeurs ne réussissent pas en MLM.

Votre travail, c’est ni plus ni moins que du bouche à oreille. Tout le monde sait le faire.

Le but est de développer un réseau et de dupliquer votre savoir. Il vaut donc mieux être un bon pédagogue.

OBJECTION N°8: JE N’Y CONNAIS RIEN EN MARKÉTING DE RÉSEAU

On est d’accord, comme dans tout métiers il faut avoir certaines compétences.

Mais ce qui est bien, c’est qu’en markéting de réseau, on a pas besoin de les avoir pour démarrer.

On apprend progressivement tout en commençant à gagner de l’argent.

C’est pour cela qu’il est primordial de se constituer une équipe composée de personnes qui ont envie d’apprendre.

Si vous montrez à vos filleuls comment faire et qu’ils réussissent, vous réussissez vous aussi.

Cela ne veut pas dire que vous ferez le travail à leur place, on est bien d’accord.

OBJECTIF N°9: J’AI DÉJÀ UN TRAVAIL

Parfait, c’est très bien.

Le markéting de réseau est une activité secondaire que l’on fait au début à coté de ce que l’on fait déjà.

Conseillez-leur de garder ce travail aussi longtemps qu’ils n’auront pas doubler leur salaire avec le MLM.

À ce moment là seulement, ils pourront envisager de ne faire que ça.

Vous pouvez leur demander:

“Combien d’heures travailles-tu actuellement?”

Selon la réponse, dites à votre prospect qu’avec une bonne stratégie et une bonne organisation, il n’aura qu’une heure de travail par jour selon son engagement.

OBJECTION N°10: LE PRODUIT NE ME PLAIT PAS

Bien sûr, les produits de la compagnie à laquelle vous êtes affilié sont important.

Pour recommander un produit et le vendre, le mieux est d’être le produit du produit, c’est à dire de l’utiliser personnellement.

Mais on peut très bien avoir des clients qui ont besoin de notre produit sans que ce soit notre cas.

On ne vend pas un produit, on apporte une solution à un problème.

on ne fait pas du MLM pour devenir un commercial mais un bâtisseur de réseau.

C’est un métier de recommandation.

Pour bâtir une équipe solide, on doit animer un réseau:

  • former nos filleuls
  • les inspirer en obtenant nous-même des résultats
  • créer un contact chaleureux pour travailler agréablement et efficacement

Ces compétences n’ont aucun rapport avec les produits de la société.

Ceux qui souhaitent bâtir un réseau vous rejoindrons pour ce savoir-faire et non pour les produits.

S’ils comprennent cela, ils sont voué au succès.

Marie

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à liker, partager, commenter…

Ces articles peuvent aussi vous intéresser:

Qu’est-ce qu’un bon parrain?

Laissez le temps à la réussite

L’importance d’être accompagné en markéting de réseau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WordPress spam bloqué par CleanTalk.